Archives de décembre 4, 2012

Les titulaires des permis de conduire établis sur support papier, délivrés entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 1990, n’ont que jusqu’au 31 décembre 2012 pour renouveler leurs permis.

Cette mesure intervient en application des dispositions de l’article 309 des lois 52 – 05, annonce le Ministère de l’Equipement et des Transport, dans une note publiée sur son site web.

Le ministère indique que les personnes qui apportent la preuve que leur  permis de conduire établis sur support papier ont fait l’objet d’une suspension administrative ou judiciaire et les marocains résidents à l’étranger n’ayant pas pu rejoindre le Maroc pour une raison quelconque, durant l’échéancier précité, doivent procéder, dans un délai maximum  de (3)  trois mois qui court à compter de la date de la disparition des motifs les ayant empêché de procéder au renouvellement  de leur titre.

Le dossier de demande de renouvellement doit comprendre un imprimé  spécial dit   » formule P III « , dûment renseigné et signé par le  demandeur et un justificatif de l’identité du demandeur et du lieu de sa résidence par la présentation de :

–    Une copie certifiée conforme à l’original de la carte d’identité nationale ou du passeport marocain ou d’une copie de la carte nationale d’identité électronique en cours de validité  pour les candidats marocains;
–    Ou d’une copie certifiée conforme à l’original du certificat d’immatriculation ou  du récépissé de dépôt de la demande du certificat d’immatriculation de l’intéressé en cours de validité, accompagnée d’un certificat de résidence délivré depuis moins de trois mois (3) par les services de la sûreté nationale ou de la gendarmerie royale, pour les candidats étrangers résidents au Maroc;
–    Reçu de paiement des droits de timbre et de rémunération de service institués par la législation en vigueur ;
–    Un certificat médical établi depuis moins de 3 mois par un médecin agrée attestant l’aptitude physique et mentale du candidat pour la catégorie sollicitée ;
–    Deux photos d’identités récentes de face, en couleur, de format 35/45 mm, sur fond blanc ;
–    Une copie du permis de conduire établi sur support papier.

Lors de la remise du permis de conduire électronique à son titulaire, indique le ministère, le service chargé de la délivrance des permis de conduire portera sur l’original  du permis de conduire sur support papier la mention  » non valable pour la conduite  » avant de le remettre à nouveau audit titulaire.

A rappeler que la première opération de renouvellement des permis de conduire a été organisée du 1er  octobre  au  31 décembre 2011 pour les permis de conduire établis sur support papier  délivrés avant le 31 décembre 1979.

Source : http://www.menara.ma

Publicités

Plus d’une tonne de kif moulu et environ trois kilos de chira ont été saisis le week-end dernier par la gendarmerie royale d’Al Hoceima.
Dimanche, la Gendarmerie royale de Bni Gmil a effectué, dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiants, une perquisition dans un domicile à la commune rurale de Mestassa, qui s’est soldée par la découverte et la saisie de 1,176 tonne de kif moulu et de 2,8 kgs de chira en poudre, ,
Un trafiquant impliqué dans cette affaire a été arrêté et présenté à la justice, tandis que des complices, identifiés, sont activement recherchés.

Source : http://www.aujourdhui.ma

Noureddine Kanabi est connu pour la grande carrière qu’il a passée au sein de la Gendarmerie Royale. En tant qu’Officier Supérieur, il a atteint le grade suprême grâce à son dévouement et sa loyauté. Il a été de toutes les missions difficiles de la Gendarmerie Royale au Sahara, mais aussi la lutte anti-terroriste.
En tant que second du Général Hosni Benslimane, il était président-délégué de l’ASFAR, poste qu’il a occupé depuis trois décennies.
Parti à la retraite depuis deux ans, sa passion pour le sport et le football en particulier n’a fait que s’enflammer davantage. Ceci a été vérifié lors d’une brève rencontre avec le personnage lors d’une cérémonie dans un grand palace de Rabat. Une fois la discussion entamée autour d’un sujet de football, il a démontré une grande connaissance.
En effet, il fut témoin de la grande Histoire du football marocain, mais aussi du football mondial. Il a assisté à tous les matchs de l’équipe nationale du football depuis le fameux match barrage contre l’Espagne en 1961. Il a assisté à toutes les éditions de la Coupe Mohammed V. Il se souvient de toutes les grandes équipes qui ont joué ce fameux tournoi en passant par le Real Madrid, FC Barcelone, le Bayern, Partizan Belgrade, Boca Juniors…l’Histoire de l’ASFAR, il la connaît par cœur : tous les grands noms qui ont marqué l’équipe militaire, en passant par les entraîneurs et tous les détails de tous les transferts. Grâce à sa bonne gestion, beaucoup de transferts ont été bénéfiques pour l’ASFAR en commençant par le premier plus gros transfert du football marocain qui est celui de Hadrioui.
Sa connaissance du football mondial n’a pas de limites grâce à l’actualité qu’il suit à travers les grands magazines et autres journaux tels “France Football” et “L’Equipe”. Chaque jour, il acquiert sa documentation et la dévore avec passion.
Récemment, il fut contacté par plusieurs Radios nationales pour parler de cette Histoire sportive riche du Royaume, mais nous aimerions bien qu’il écrive pour pérenniser afin d’en faire profiter les futures générations.

Source : http://www.lopinion.ma